RAPPORT

 

 En avril 2019, Leger a réalisé un sondage web sur les problèmes d'embouteillage dans les principales villes du Canada. Plus de 2 800 Canadiens ont été interrogés dans les principales villes du Canada : Vancouver, Calgary, Winnipeg, Toronto, Montréal et Québec.


Vancouver

  • Les répondants à Vancouver consacrent en moyenne 58 minutes à leurs trajets quotidiens.
  • 1 répondant sur 5 à Vancouver estime que le transport en commun est mal développé dans sa région. Cette proportion est nettement plus élevée chez les répondants dont le principal moyen de transport est la voiture (32%)
  • 7 répondants sur 10 (75%) à Vancouver disent que la congestion routière est un problème dans leur région
  • 9 personnes sur 10 s'entendent pour dire que le transport en commun aide à réduire la congestion routière à Vancouver
  • 90% des répondants à Vancouver sont d'accord pour dire qu’utiliser le transport en commun est bon pour l'environnement
  • 84% des répondants à Vancouver sont d'accord pour dire que les réseaux de transport en commun aident à réduire les émissions de gaz à effet de serre

Calgary

  • Les répondants à Calgary consacrent en moyenne 57 minutes par jour à leurs déplacements
  • Un répondant sur cinq à Calgary estime que le transport en commun est mal développé dans sa région. Cette proportion est nettement plus élevée chez les répondants dont le principal moyen de transport est la voiture (32%)
  • À Calgary, 6 répondants sur 10 (65%) affirment que la congestion routière est un problème dans leur région
  • 9 sur 10 (86%) sont d'accord pour dire que le transport en commun aide à réduire la congestion routière à Calgary
  • À Calgary, 85% des répondants sont d'avis qu’utiliser le transport en commun est bon pour l'environnement
  • 73% des répondants à Calgary sont d'accord pour dire que les réseaux de transport en commun aident à réduire les émissions de gaz à effet de serre

Winnipeg

  • Les répondants à Winnipeg consacrent en moyenne 64 minutes aux déplacements quotidiens
  • 29% des répondants de Winnipeg pensent que le transport en commun est mal développé dans leur région
  • Plus de la moitié des répondants de Winnipeg disent que l'infrastructure de transport en commun de leur collectivité est vieille et dépassée
  • 8 sur 10 (84%) sont d'accord pour dire que le transport en commun aide à réduire la congestion routière à Winnipeg
  • 86% des répondants à Winnipeg sont d'accord pour dire qu’utiliser le transport en commun est bon pour l'environnement
  • 78% des répondants à Winnipeg sont d'accord pour dire que les réseaux de transport en commun aident à réduire les émissions de gaz à effet de serre

Toronto

  • Les répondants à Toronto consacrent en moyenne 68 minutes à leurs trajets quotidiens
  • 1 répondant sur 4 à Toronto estime que le transport en commun est mal développé dans sa région. Cette proportion est nettement plus élevée chez les répondants dont le principal moyen de transport est la voiture (28%)
  • À Toronto, 6 répondants sur 10 déclarent que l'infrastructure de transport en commun de leur collectivité est vieille et dépassée
  • 9 sur 10 (87%) sont d'accord pour dire que le transport en commun aide à réduire la congestion routière à Toronto
  • À Toronto, 87% des répondants sont d'avis qu’utiliser le transport en commun est bon pour l'environnement
  • 82% des répondants à Toronto sont d'accord pour dire que les réseaux de transport en commun aident à réduire les émissions de gaz à effet de serre

Montreal

  • Les répondants à Montréal font en moyenne 73 minutes dans les trajets quotidiens
  • 1 répondant sur 5 à Montréal estime que le transport en commun est mal développé dans sa région
  • 8 répondants sur 10 à Montréal disent que la congestion routière est un problème dans leur région
  • 9 sur 10 (93%) sont d'accord pour dire que le transport en commun contribue à réduire la congestion routière à Montréal
  • 90% des répondants à Montréal sont d'accord pour dire qu’utiliser le transport en commun est bon pour l'environnement
  • À Montréal, 87% des répondants sont d'accord pour dire que les réseaux de transport en commun aident à réduire les émissions de gaz à effet de serre

Quebec City

  • Les répondants à Québec font en moyenne 60 minutes dans les trajets quotidiens
  • 36% des répondants de la ville de Québec estiment que le transport en commun est mal développé dans leur région. Ce résultat est nettement supérieur au résultat national (23%)
  • 8 répondants sur 10 à Québec (76%) affirment que la congestion routière est un problème dans leur région
  • 85% des répondants conviennent que le transport en commun contribue à réduire les embouteillages à Québec
  • À Québec, 88% des répondants sont d’avis qu’utiliser le transport en commun est bon pour l’environnement
  • 77% des répondants de la ville de Québec sont d’accord pour dire que les réseaux de transport en commun aident à réduire les émissions de gaz à effet de serre